L’épreuve d’anglais de Sciences Po décryptée : pièges et astuces

« Une langue différente est une vision différente de la vie  » – Federico Fellini, cinéaste italien

Pour l’épreuve de langues vivantes aux différents concours Sciences Po et IEP, la majorité des étudiants choisissent L’Anglais et l’Espagnol. Mais il faut rappeler que l’épreuve d’anglais de Sciences Po n’est pas moins difficile que les autres épreuves. Voici un descriptif et des conseils l’épreuve d’anglais à Sciences Po

1- La maitrise de la langue pour l’épreuve d’anglais de Sciences Po

Il y a de nombreuses attentes pour l’épreuve d’anglais du concours sciences Po. Il s’agira de mettre en valeur connaissances acquises de façon pertinente. Montrer la compréhension du sujet et des enjeux en reformulant avec des mots synonymes et des tournures de phrases cohérentes. Il est préférable de garder un niveau de langage soutenu (surtout à l’écrit car il n’y a pas d’épreuve orale).

Enfin, il faut toujours se relire. Etant donné qu’il sera demandé d’écrire peu pour cette épreuve, mettre les bons mots, les bonnes formulations et donc être très concis est un requis. Il faut être sûr à 100% que chaque mot est correcte, grammaticalement ou idiomatiquement.

2 – La culture du pays

La connaissance des culture de pays est à démontrer la copie. Puisqu’il s’agit de l’anglais, des connaissances profondes des pays anglo-saxons (en général les Etats-Unis et le Royaume-Uni) sont nécessaires. Ceci est plus ou moins abordable lorsqu’on suit l’actualité et on se renseigne via les journaux populaires de ces pays

  • The Guardian,
  • The New York Times,
  • The Economist,
  • Time Magazine

3- Déjouer les pièges

1°) Il faudra absolument éviter de tomber dans le piège qui consiste à expliquer le sujet au correcteur. Cela est totalement inutile. On attend surtout l’étudiant d’être capable de décortiquer les divers enjeux du sujets. Il s’agira de faire valoir le poids de son expertise après l’analyse du sujet.

2°) Cependant, il faudra éviter d’interpréter le sujet de cette épreuve comme avec des grilles qui ne marchent que pour des contextes nationaux. Par exemple, dire que le premier ministre de la Grande-Bretagne est l’équivalent du premier ministre français. C’est donc pour cela qu’il faut traiter le sujet à cette épreuve à partir d’une grille propre aux connaissances que vous avez du pays concerné.

4- Ce que cette épreuve n’est pas

Attention! Il ne s’agit pas une épreuve de questions contemporaines. Il faudra donc éviter de développer trop excessivement. Oui, l’apport de connaissances pertinentes est une preuve d’ouverture d’esprit et de curiosité. Cela est très clair sur le site de Sciences Po. Ce seront sans doute les qualités à faire ressortir. Néanmoins, il est plus convenable de rester précis et donc de faire des phrases courtes. La maîtrise de la langue et de l’argumentation en anglais sont les principales attentes du jury.


smartprepa
Bénéficier de +20 entrainements à l’épreuve d’anglais sur Smart Prépa !


Voir d'autres articles