Réussir l’épreuve sur ouvrage de Sciences Po Grenoble

Sciences Po Grenoble fait partie des IEP à avoir son propre concours d’entrée en première année. Le concours pour rentrer en première année est ouvert aux terminales et aux bacheliers de l’année précédente. Il est composé de deux épreuves écrites :

  • une épreuve sur un ouvrage d’histoire contemporaine (coeff. 3)
  • une épreuve de langue étrangère (coeff. 1, allemand, anglais, espagnol, italien ou arabe au choix du candidat) afin d’évaluer votre compréhension et votre expression écrite.

1- Spécificité de l’épreuve d’histoire contemporaine de Sciences Po Grenoble

Premièrement, l’épreuve sur l’ouvrage d’Histoire contemporaine est spécifique à l’IEP de Grenoble et par rapport aux autres épreuves des autres concours dans cette discipline.

En effet, l’ouvrage en question est certes un ouvrage d’Histoire qui revient sur des faits historiques mais, le contexte social, le lien avec l’auteur (si c’est une œuvre autobiographique, une biographie), les émotions, le contexte historique (souvent lié à l’actualité) et la position de l’auteur ont une importance primordiale. Tout cela est donc à cerner. Il est aussi intéressant de comparer cet ouvrage avec des œuvres similaires, même si les genres sont différents.

L’épreuve comprend deux questions sur le livre et une dissertation d’ouverture (à partir des thèmes de l’ouvrage) sur l’histoire et l’actualité. 

2- Lire 3 fois le livre de l’épreuve sur ouvrage ne sert à rien

De prime abord, ficher les différents chapitres du livres est un bon début. Repérer les événements clés sur lesquels l’auteur insiste, persiste, les passages chargés de sens est fondamental. Il faut ensuite être capable de se rappeler des contextes des événements et du sens qu’ils ont à leur époque (replacer spatialement et temporellement l’ouvrage). Cela veut dire que si c’est un ouvrage sur un sujet d’actualité, il ne faudra pas hésiter à faire le lien avec des faits récents ou contemporains de l’auteur. Cette épreuve implique de pouvoir faire usage de concepts sociologiques et historiques. Il s’agit donc d’une épreuve qui sollicite les connaissances en sciences sociales.

3- Confondre épreuve de réflexion et épreuve d’Histoire (erreur à éviter)

Par ailleurs, il ne s’agit pas d’une épreuve d’histoire comme au concours commun des 7 IEP.

Il y a donc des exigences différentes. Cette épreuve implique l’usage d’une réflexion singulière, plus que simplement des connaissances sur le livre. Il faut mobiliser des concepts sociologiques ou historiques et comparer la thèse de l’ouvrage avec d’autres thèses venant d’autres auteurs afin de montrer que vous avez cerner les enjeux.

Le plus important est de savoir que cet ouvrage est lié à un thème de l’actualité et d’ailleurs, Sciences Grenoble nomme cette épreuve « épreuve sur un ouvrage d’histoire contemporaine ».


smartprepa
Créez dès aujourd’hui votre compte gratuit sur Smart Prépa !

Voir d'autres articles