Quels débouchés après Sciences Po Toulouse ?

L’IEP de Toulouse est vraiment connu pour ses multiples partenariats avec des universités d’Amérique latine, surtout avec de nombreux universités argentines et pour son double diplômes avec la TBS (Toulouse Business School). Sciences Po Toulouse offre de nombreux débouchés

 1- La professionnalisation de la formation »Sciences Po Toulouse »

La professionnalisation à l’IEP de Toulouse commence très tôt. Les étudiants apprennent beaucoup grâce à leurs expériences dans les diverses associations qui défendent de multiples causes et qui organisent des projets tout au long de l’année. L’enseignement des discipline du tronc commun permet toujours d’assimiler la méthode pluridisciplinaire très liée au « profil Sciences Po » des étudiants. De plus, ils ont l’occasion de faire un ou deux stages en troisièmes année – année pendant laquelle ils gagnent en expérience professionnelle ou internationale. Sciences Po Toulouse dispose d’un laboratoire de recherche en sciences sociales dit LASSP (Laboratoire des Sciences Sociales du Politique) qui accueille les étudiants doctorants désirant s’orienter vers la recherche.   

2- Débouchés dans le secteur public en général après Sciences Po Toulouse

L’IEP de Toulouse propose divers masters qui forment les étudiants et les préparent à être prêts à entrer sur le marché de l’emploi. Les étudiants de cet IEP sont préparés via les masters comme « Carrières administratives » ou« Affaires européennes » pour passer les différents concours donnant accès à la fonction publique, mais ils peuvent aussi s’orienter vers des masters comme « Culture et production des savoirs » dont la voie professionnalisante forme des futurs cadres de la culture qui pourront gérer des institutions culturelles publiques ou privées. Le master « Conseil expertise en action publique » est également très professionnalisante puisqu’il prépare directement les étudiants à travailler aux côtés d’élus et personnalités exerçant le pouvoir public. Le master « Politique Discriminations Genre » forme des futurs analystes, conseillers ou critiques des impacts des politiques publiques et des externalités qu’elles génèrent en termes de coûts sociaux. A la suite de ces différents masters, les étudiants de cet IEP deviennent en majorité des cadres dans les métiers tels l’administration publique et des collectivités territoriales, responsables de la Direction des hôpitaux,directeur de cabinet, Chargé de mission, Attaché territorial,etc…

3- Débouchés dans le secteur privé en général après une formation à Sciences Po Toulouse

Sciences Po possède d’excellents masters qui forment les étudiants à être qualifiés pour les débouchés dans les métiers du secteur privé. En outre, de par son double diplôme en partenariat avec la TBS (Toulouse Business School)  débouchant sur le master« Entrepreneuriat et stratégie de croissance » ou le master« Affaires internationales et stratégie d’entreprise », les étudiants en second cycle sont plus que simplement compétents pour commencer à travailler dans le secteur privé. D’ailleurs, le master « Relations internationales : nouveaux enjeux et gestion de crise » reste le plus prisé par les étudiants et cela justifie le fait qu’on puisse trouver autant d’anciens étudiants de cet IEP au sein d’ONG et d’institutions internationales. Parmi les anciens étudiants de cet IEP, on retrouve en majorité des DRH, des spécialistes de l’audit et du conseil, des employés de banque et des assurances: des contrôleurs de gestion, des opérateurs de marché, des chargés d’affaires,des analystes financiers, des gestionnaire de patrimoine, des juristes d’affaires ; des avocats, des managers opérationnels etc…

4- Témoignage

Je m’appelle Léo. J’ai un double diplôme Sciences Po Toulouse – Toulouse Business School (TBS). A l’IEP de Toulouse, j’ai fait le master « Communication et Journalisme ». A la TBS où j’ai passé ma troisième année et ma cinquième année, j’ai fait le master « Entrepreneuriat et stratégie de croissance ». A présent, je travaille au cabinet de la ministre de la Jeunesse et des Sports en tant que chargé de la presse et de la communication.  

Je viens d’un lycée de Marseille et je suis rentré après ma terminale à l’IEP de Toulouse qui était mon premier vœu pour le concours commun des IEP. Si je me rappelle bien, j’avais choisi cet IEP parce que j’étais au courant du double diplôme avec la TBS qui est dans le top 10 ou top 15 des meilleures écoles de commerce de France.

J’ai beaucoup apprécié  les années que j’y ai passées. En effet, j’ai été deuxième au Prix Mirabeau une année pour Sciences Po Toulouse : C’est un concours où Les 10 Sciences Po de France envoient leurs meilleurs orateurs pendant deux soirs s’affronter lors d’un concours d’éloquence annuel où les élèves doivent débattre sur des sujets imposés. J’ai même été vice-champion de France d’éloquence.

Le master communication et journalisme à Sciences Po Toulouse est très sélectif. Certaines années, ils n’acceptent que dix étudiants. Au final, il en vaut la peine puisque on assiste à des conférences de journalistes et éditorialistes du métier qui sont régulièrement invités, on participe chaque année à l’un des concours pour les apprentis journalistes et communicants de l’un des journaux de France comme l’Express.

smartprepa
Créez votre compte gratuit dès aujourd’hui sur Smart Prépa !

Voir d'autres articles