Sciences Po et IEP: les débouchés dans le secteur privé

Il y a en moyenne 65% anciens étudiants de Sciences Po et des IEP qui travaillent dans le secteur privé. Cela explique à quel point la formation « Sciences Po » est professionnalisante. Découvrez les débouchés dans le secteur privé offert par Sciences Po Paris et les IEP

1-Diplômes menant vers le secteur privé

Ce sont vraiment les masters qui forment les étudiants pour devenir des professionnels. Presque tous les masters des IEP mènent vers le secteur privé. En effet, les masters qui forment au secteur public conduisent toujours les étudiants à explorer leurs capacités d’adaptation dans les deux secteurs. C’est aussi le cas pour des masters qui forment pour le privé. Cela explique qu’il puisse y avoir des conseillers d’élus, des responsables d’entreprises publiques qui ne sont pas des fonctionnaires de formations.

En général, on retrouve les anciens étudiants des IEP dans les domaines de la banque, des assurances, du conseil, du journalisme… Et les masters qui mènent vers ses corps de métiers sont les masters de journalisme de l’IEP de Paris et de Lille qui sont les plus connus, les masters en finance des IEP de Paris et de Strasbourg, etc…

2- Débouchés selon »les catégories » dans le secteur privé

Les étudiants s’orientent en général vers quatre domaines d’exercice les plus représentés qui sont : le conseil, le marketing et la communication ; la finance, la comptabilité et la gestion administrative ; les relations internationales ; et la sécurité. Cependant, les étudiants les plus jeunes s’orientent vers la presse, les médias et l’édition qui sont des disciplines connaissent une période de réussite. Les débouchés sont multiples.

Ils sont pour la plupart d’entre eux dans les métiers de la finance, des ressources humaines, de l’audit et du conseil, banque, juridiques, l’assurance : contrôleur de gestion, opérateur de marché,chargé d’affaires, analyste financier, gestionnaire de patrimoine, juriste d’affaires, consultant, fondé de pouvoir, avocat, conseil en organisation,managers opérationnels ; chargé de l’action culturelle, chargé de production, chargé de développement, médiateur culturel, journaliste, chargé de communication, directeur de la communication, conseil en communication publique, chargé de communication auprès d’élus.

3- Témoignage

Paul est un entrepreneur social français, fondateur de l’ONG Bayes Impact. C’est une ONG un peu particulière qui s’attaque à de nombreuses problématiques qui impactent le quotidien de tous les citoyens. Par exemple, Paul et son équipe cherchent à optimiser les parcours de soin dans les hôpitaux, à lutter contre les violences policières ou encore à rendre les prêts des instituts de microfinance plus accessibles en Afrique.

Après un bac scientifique au lycée franco-allemand de Buc en 2009, Paul est entré à Science Po Paris et a été diplômé en 2012. Il a choisi le double diplôme Sciences Po Paris-Université Panthéon-Sorbonne qui lui a permis de faire en parallèle sa licence de mathématiques.

Grâce à son parcours à l’IEP de Paris et et son prix d’économie en 2011, Paul a poursuivi ses études à l’Université de Berkeley, en Californie.

A la fin de ses études, il a rejoint Eventbrite, un site web de gestion d’événements et de billetterie basé aux États-Unis en tant que data scientist.

Parallèlement à son activité professionnelle, Paul s’est consacré au bénévolat. L’idée d’utiliser les algorithmes et le « big data » pour résoudre des problèmes de société explique l’existence de Bayes Impact aujourd’hui. 

Grâce à la clarté et à l’utilité de son projet, Paul a rejoint l’ONG Y Combinator (prestigieux incubateur de startup de la Silicon Valley) quelques mois plus tard. Bayes Impact collabore notamment avec des hôpitaux ainsi que le ministère de la justice californien, afin de les aider à optimiser leurs services. 

L’ambition de Paul est de pouvoir utiliser la technologie dans un but social. Par exemple, Bayes Impact a lancé en novembre 2016 la plateforme Bob (anciennement Bob Emploi) pour aider les personnes en recherche d’emploi. Pour ce faire, des algorithmes et de l’intelligence artificielle sont utilisés dans le champ de l’emploi.

En 2016, Paul a participé à la création du programme des Entrepreneurs d’Intérêt Général instauré par le gouvernement français.

Paul défend ce qu’il appelle le « Service Public Citoyen ». Il a évoqué cette notion dans une note en juin 2018 dans laquelle il a appelé à repenser le service public en favorisant la participation citoyenne.

Paul pense que sa formation à Sciences Po Paris lui a été très utile. En effet, il a appris dans l’IEP la vraie définition du mérite pour un jeune venu de Trappes. Paul a rencontré quelques difficultés à suivre des cours sur le campus de la rue Saint Guillaume et aussi sur le campus de la Sorbonne. Il jonglait entre les disciplines. Si cela a été très difficile, Paul estime aujourd’hui qu’il en valait vraiment la peine.

smartprepa
Créez votre compte gratuit dès aujourd’hui sur Smart Prépa !

Voir d'autres articles