Quels débouchés après Sciences Po Lille ?

Sciences Po Lille bénéficie d’une très bonne réputation grâce à son double diplôme en deuxième cycle avec l’ESJ de Lille (Ecole Supérieure de Journalisme). Pourtant,cet IEP ouvre des débouchés qui vont bien au-delà du domaine journalistique et médiatique.

1- La professionnalisation de la formation « Sciences Po Lille »

Comme dans les autres IEP, les étudiants de l’IEP de Lille sont formés dans les disciplines des sciences humaines et sociales sur 2 ans. Pendant ces deux ans, ils apprennent à déployer une analyse pluridisciplinaire face aux différentes problématiques auxquelles ils font face. En troisième année, ils partent normalement en mobilité soit professionnelle soit étudiante. En conséquence, ils ont une expérience professionnelle solide et une expérience internationale soignée. Sans même parler du second cycle dont la professionnalisation est clairement le but, les étudiants de l’IEP de Lille ont déjà développé des compétences professionnelles durant leurs premières années au sein de cet IEP. Cela se justifie aussi par la filière franco-allemande qui débouche sur un excellent double diplôme avec l’Université de Münster et la filière franco-britannique.

 2- Débouchés dans le Secteur public en général après l’IEP de Lille

L’IEP de Lille fait partie de ceux qui, chaque année, réussit plus ou moins à avoir deux ou trois admis à l’ENA (ou même plus). En effet, cet IEP dispose d’une prép’ENA d’un nombre de vingt étudiants chaque année qui se préparent les concours de la Haute Fonction publique. La promo de 2016-2017 avait donné trois candidats admissibles puis reçus à ce concours. Ensuite, en cette même année, il y avait eu 1 admis au concours de l’INET, 2 admis au concours de directeur d’hôpital, 2 admis au concours de l’EN3S, 1 admis au concours du Sénat, 1 admis au concours d’administrateur de l’Assemblée Nationale. Ces résultats se renouvellent plus ou moins chaque année bien que ce ne soit pas pleinement une tendance. Ces résultats justifient les raisons pour lesquelles il y a assez d’anciens étudiants de l’IEP de Lille qui sont aujourd’hui dans les métiers de l’administration et des collectivités territoriales : Inspecteur du trésor public, Attaché d’administration,Directeur d’hôpital, Directeur de cabinet, Chargé de mission, Attaché territorial, Administrateur territorial.

3- Débouchés dans le secteur privé en général de Sciences Po Lille

Il est nécessaire de rappeler qu’il n’y a pas seulement une diversité de débouchés dans le secteur public pour les étudiants de l’IEP de Lille mais aussi dans le privé.

En effet, selon l’administration de Sciences Po Lille, une immense majorité de ces diplômés s’orientent dans la vie politique, dans les grandes organisations internationales, le domaine des arts et de la culture, de l’enseignement et de la recherche scientifique, dans les médias ou les grandes entreprises, en France et dans le monde. En effet, on retrouve parmi les alumnis de Sciences Po Lille des anciens étudiants exerçant les métiers de la culture, communication, médias, la presse, l’édition : chargé de l’action culturelle, chargé de production, chargé de développement, médiateur culturel, journaliste, chargé de communication, directeur de la communication, conseil en communication publique, chargé de communication auprès d’élus, responsable communication interne ou externe, responsable du sponsoring et du mécénat, chef de projet.

4- Témoignage

Je m’appelle Julien. Je viens de Lille et je suis diplômé du Master Affaires publiques de Sciences Po Lille en 2015. Aujourd’hui, je travaille à plein temps en tant que chargé de mission auprès du secrétaire général de la préfecture de Mayotte à Mamoudzou.

Avant cela, je travaillais au Ministère de l’Intérieur en tant que rédacteur juridique au sein de la Direction des libertés publiques et des affaires juridiques. C’est belle et bien grâce à ce master que j’ai pu commencer et que je peux continuer à travailler dans le secteur public. Oui, c’est clair d’avoir étudié dans un IEP aide beaucoup. En effet, on a des professeurs renseignés sur ce secteur ; ils préparent les étudiants aux concours de l’ENA, de la fonction publique ; ils connaissent les compétences à développer si on aspire à travailler dans la fonction publique. Alors, je ne dis pas qu’il est obligatoire de passer par un IEP pour travailler dans une préfecture ou un ministère quelconque. J’ai même des collègues de bureau qui sont diplômés en droit qui remplissent  les mêmes fonctions que moi et qui sont aussi compétents que moi. Mais il est évident qu’être passé par un IEP m’a donné la fibre d’un fonctionnaire de qualité qui connait ses dossiers et fait ses tâches parfaitement. D’ailleurs les professeurs dans mon master insistaient particulièrement sur ce point. 

Au final, je compte continuer sur cette voie et me préparer aux concours de l’ENA du Quai d’Orsay pendant que je travaille. Ceci est possible parce qu’il y a des programmes qui existent pour aider les fonctionnaires de s’élever ainsi dans la hiérarchie

smartprepa
Créez votre compte gratuit dès aujourd’hui sur Smart Prépa !

Voir d'autres articles