Quels débouchés après Sciences Po Grenoble ?

Sciences Po Grenoble possède un concours d’entrée différent du concours commun. Cet IEP offre plutôt une formation orientée vers l’Europe, et les débouchés après Sciences Po Grenoble sont très divers

1- La professionnalisation de la formation « Sciences Po Grenoble »

Sciences po Grenoble insiste sur l’accompagnement des élèves dans la construction du projet professionnel et multiplie dans cet esprit les initiatives tout au long de la scolarité (les deux cycles compris). Les étudiants peuvent assister à des ateliers dès la première année et à des rencontres avec des professionnels pendant les années du premier cycle. En cinquième année, afin de se rapprocher du monde de l’entreprise, il leur est possible d’opter pour l’alternance. Ce type de prise en charge de la professionnalisation par l’IEP est assez singulier comparé aux méthodes des autres IEP.

2- Débouchés dans le secteur public en général après Sciences Po Grenoble

Plusieurs parcours en master sont orientés vers les études internationales et européennes (Amérique latine, Gouvernance européenne, Politiques et pratiques des organisations internationales, Intégration et mutations en Méditerranée et au Moyen-Orient, Stratégies internationales des acteurs locaux, etc.). De ce fait,de nombreux diplômés de cet IEP s’orientent vers des carrières internationales (surtout européennes) après les masters de carrières publiques.

D’ailleurs chaque année, l’IEP de Grenoble a des étudiants admis après les différents concours de la fonction publique. Ainsi, en 2015, il y a eu 1 admis à l’ENA, 3 à l’EHESP (Directeur d’hôpital) et 1 à l’EN3S.

Sciences Po Grenoble s’aligne sur la moyenne des diplômés qui ont rejoint l’administration publique. On estime qu’ils sont environ 20 ou 30%.

3- Débouchés dans le secteur privé en général après Sciences Po Grenoble

On trouve beaucoup de conseillers diplomatiques, de chefs de services de conseil départemental, de directeurs des hôpitaux parmi les anciens étudiants de cet IEP, mais en tout, ce qui se retrouve dans le secteur privé sont en bien plus grand nombre. Ceux-là sont des chefs d’entreprises privés, des cadres dirigeants, journalistes,administrateurs à l’organisation maritimes internationale…

4-Témoignage

Je m’appelle Alice. Je suis actuellement Chargée de communication éditoriale et réseaux sociaux au Commissariat général à l’égalité des territoires pour le compte du ministère de la Cohésion des territoires. Suite à mon diplôme en communication politique et institutionnelle à Sciences Po Grenoble, j’ai choisi de travailler en institution publique, dans le domaine de la réduction des inégalités entre les territoires (quartiers prioritaires, zones rurales,…). A l’IEP de Grenoble, j’ai fait le Master « Management Opinion Communication –Parcours Progis : Etudes d’opinion, marketing, médias ». Dans ce master, on est amené à se former sur l’intelligence de la data, sur les études de comportements de tout type de clientèle de façon à être en mesure d’anticiper de potentielles évolutions. On nous apprend à faire usage de dispositifs d’étude qui mesurent (activement ou passivement) les comportements, attitudes ou caractéristiques sociales des acteurs, et nous les mettons en relation avec des données de contexte de plus en plus massives. La formation des futurs responsables d’étude, qui ont des compétences pour mener à bien des études marketing (grande consommation, efficacité publicitaire…) se fait en deux ans. Plusieurs de ces compétences (data visualisation, management et gestion de projet…) sont transverses à d’autres métiers, notamment dans le domaine de la communication. Il s’agit d’un master très professionnalisant car il se fait en alternance :on y passe 3 semaines en entreprises et une semaine à l’IEP. Depuis la fin de mes études, j’ai été chargée de mission communication à la Mairie de Paris pendant six mois. Je me chargeais de la communication interne (rédaction d’articles, création et gestion de pages du site intranet, rédaction et envoi d’une newsletter) ; de la production de supports de communication externe pour les services de la Direction : idéation, rédaction, choix graphiques, mise en page, impression et diffusion ; de relations presse lors des élections présidentielles et législatives de 2017 ; et de la participation à la campagne multi-supports du budget participatif : réseaux sociaux, communication numérique, production de supports de communication, réalisation d’outils de vote, événementiel, relations presse.Ensuite, j’ai été la chargée de communication d’une start-up spécialisée dans la vente en ligne de tirages d’art et tirages photographiques à Grenoble. J’ai accompagné cette start-up dans leur lancement par des missions comme :  

– la réflexion sur la stratégie de lancement de la plateforme

– l’élaboration de la stratégie de communication sur les réseaux sociaux 

– la création de contenu, animation et veille des réseaux sociaux 

– le design du site internet 

– le benchmark et prospection 

– des interviews d’artistes 

– les relations presse

smartprepa
Créez votre compte gratuit dès aujourd’hui sur Smart Prépa !


Voir d'autres articles