Quels débouchés après Sciences Po Strasbourg ?

Fondé au sortir de la seconde guerre mondiale, Sciences Po Strasbourg est le plus ancien IEP de région. L’IEP de Strasbourg a une très bonne réputation de par sa proximité avec le Parlement européen, avec le Conseil de l’Europe ou avec la Cour européenne des droits de l’Homme. D’ailleurs, sa formation et quasi exclusivement ouverte vers l’Europe. L’IEP de Strasbourg est une composante interne de l’université de Strasbourg. Cet IEP profite donc pleinement des infrastructures et moyens de son organisme de tutelle. La recherche est mutualisée et les étudiants bénéficient de tous les services mis en place sur le campus. En master, ils peuvent accéder à environ 80 parcours de masters. Sciences Po Strasbourg offre donc de nombreux débouchés.

1- La professionnalisation de la formation « Sciences Po Strasbourg »

De prime abord, étudier à l’IEP de Strasbourg est un atout. En effet, les étudiants ont accès à des cursus ouverts sur l’Europe (le M2 d’Études Européennes en double diplôme avec les universités de Viadrina (Francfort, Allemagne) et Jagellonne (Cracovie, Pologne), le M1 Études Européennes et internationales ou le M2 Politiques européennes et affaires publiques). Les étudiants sont en capacités de se familiariser avec les institutions européennes qu’ils peuvent visiter par moment et dans lesquels certains effectuent des stages de fin d’études ou leur troisième année de mobilité..

Le plus important est que 66% des diplômés de cet IEP trouvent un emploi stable dans les six mois qui suivent leur M2. Ce taux confirme donc l’excellent niveau de professionnalisation de la formation « Sciences Po Strasbourg ».

2- Débouchés dans le secteur public en général après Sciences Po Strasbourg

Sciences Po Strasbourg prépare beaucoup d’étudiants dans les masters des « Affaires européennes internationales et stratégie » et de même comme dans tous les IEP, des étudiants de l’IEP de Strasbourg préparent les concours de la fonction publique.

22% des diplômés de cet IEP travaillent dans la fonction publique nationale et territoriale et locale. Cela concerne en général des métiers de l’administration et des collectivités territoriales (Inspecteur du trésor public, Attaché d’administration, Directeur d’hôpital, Directeur de cabinet, Chargé de mission, Attaché territorial, Administrateur territorial,etc…). De plus, ils peuvent aussi être des fonctionnaires européens. Ce dernier cas concerne les métiers de l’Europe : Responsable de projet européen, chargé de mission, chargé de développement, médiateur culturel, assistant parlementaire, employé ou conseiller dans des cabinets de lobbying, cabinets d’avocats spécialisés en droit communautaire.

3- Débouchés dans le secteur privé en général après Sciences Po Strasbourg

Concernant les métiers du secteur privé offerts par la formation « Sciences Po Strasbourg », on peut citer le master Finance d’entreprise et pratique des marchés financiers (en partenariat avec la faculté des sciences économiques et de gestion de Strasbourg) ou le master Gestion financière de la banque (en partenariat avec la même université), etc…

Ces masters mènent particulièrement vers les métiers de l’audit et du conseil (14% des diplômés de l’IEP de Strasbourg) ; de la banque, des assurances et de la finance (11%) ou de l’industrie, l’énergie et les transports (7%). 

 4-Témoignage

Je m’appelle Margaux. Je suis est une ancienne étudiante de l’IEP de Strasbourg et j’ai été diplômée en 2015. J’y suis rentrée en Master 1 en Etudes européennes et internationales – Parcours Sécurité de l’Europe et stabilité internationale. Actuellement, je travaille chez Privacy International, une ONG fondée en 1990. Nous militons pour la défense des droits de l’homme, en particulier contre la violation de la vie privée commis par les gouvernements et les grandes entreprises du web. Avant d’intégrer Sciences Po Strasbourg, j’ai fait une licence de droit et de sciences politiques à l’Université de Bordeaux, un master 1 en droit international à l’Université de Hambourg et un autre master 1 en Etudes Européennes à l’Université Viadrina de Francfort après avoir été admise à l’IEP de Strasbourg. J’ai donc fait le double diplôme que me proposait ces deux prestigieuses institutions.   

J’ai toujours su que je voulais poursuivre mes études dans un IEP. J’ai même passé les concours de l’IEP de Paris au lycée mais c’était un échec cuisant à cause de mon manque de préparation.

Aujourd’hui,mon travail consiste à faire du lobbying auprès de dirigeants et élus nationaux et européens dans des pays de l’UE comme la France, la Belgique, l’Autriche, l’Allemagne ou le Luxembourg. La plupart du temps, on les aborde directement, on les conseille sur les conséquences de certaines propositions de lois qui peuvent mettre en danger la vie privée des citoyens européens. Et, on travaille aussi aux côtés des autres ONG qui ne sont pas forcément dans notre domaine.  

En master,j’ai beaucoup appris dans les deux institutions et ce fut surtout grâce à mon parcours à Sciences Po Strasbourg que j’ai pu obtenir mon stage de fin d’étude. En effet, je l’ai fait au parlement européen. Ce que j’avais appris en master m’a particulièrement aidée puisque je devais jongler entre divers cabinets et structures au sein cette institution.


smartprepa
Créez votre compte gratuit dès aujourd’hui sur Smart Prépa !

Voir d'autres articles