quelle moyenne pour intégrer Sciences Po ?

Les moyennes que les candidats ont eu au lycée comptent pour beaucoup pour intégrer Sciences Po Paris en première année, quelle que soit la procédure. Les candidats se questionne souvent sur la moyenne attendue pour entrer à Sciences Po Paris. En effet, la moyenne permet au jury d’avoir une certaine idée de votre profil. Certes, les moyennes aux lycées ne révèlent pas tout. Il faut notamment prendre en compte le fait que tous les lycées ne notent pas et n’examinent pas de la même façon. Les niveaux de difficultés varient vraiment selon les lycées. Si on prend en compte les milliers de partenariats entre des lycées et Sciences Po Paris, ils doivent bien prendre en compte les différentes méthodes de notation entre ces lycées et le niveau qui existent entre eux.

De même, les notes aux épreuves du Bac ne révèlent pas tout non plus en termes de niveaux entre les étudiants. Si on est un lycéen qui travaille pendant toute l’année ou simplement lorsque les examens approchent, il devrait y avoir une façon de vérifier ce fait.  La façon de penser d’un candidat, sa maîtrise de la méthodologie, en bref sa copie et sa performance à l’oral sont tous des indicateurs pertinents pour rentrer à Sciences Po Paris ou pas. Et un étudiant qui travaille bien pendant toutes ses années au lycée et qui obtient d’excellentes notes aux épreuves du Bac se distinguent par sa moyenne et surtout par son dossier. C’est-à-dire que si avoir de très bonnes moyennes aux lycées compte, l’étudiant devra toujours compenser avec autre chose.  

 Sciences Po et tous les IEP de province ont plus de 50% de leurs étudiants qui ont le Bac avec mention très bien. D’ailleurs, hormis pour Sciences Po Paris et Grenoble (qui ne font pas partie du Réseau Sciences Po), tous les autres IEP ont une procédure d’admission « mention très bien » sur dossier. Cela permet d’en déduire que tous les IEP attendent que leurs étudiants aient eu un très bon parcours scolaire dans un lycée général. Mais quel est le poids des moyennes au lycée dans le dossier pour entrer à Sciences Po Paris ?

1- Une excellente moyenne compte pour beaucoup pour entrer à Sciences Po Paris

Un candidat qui réussit le concours d’entrée en première année de l’IEP de Paris est potentiellement un bon élève. On est apte à rentrer à l’IEP de Paris quand on a les qualités que requiert cette école. Pour les étudiants dans le système éducatif français, la moyenne compte mais réussir ce concours demande plus qu’être scolaire. Le profil parfait d’un bon lycée pour toutes les grandes écoles est celui qui obtient une mention très bien aux épreuves du Bac, celui qui a plus de 15 ou 16 de moyenne, celui qui vient d’un lycée ayant un très bonne réputation (où le niveau et les exigences sont élevés) et celui qui a eu de très bonnes moyennes (encore au-dessus de 15-16) pendant toutes ses années au lycée. S’il pouvait rentrer simplement sur dossier (incluant des recommandations ou un solide engagement associatif), il serait le candidat parfait puisque le mérite s’explique en grande partie par l’expérience académique pour l’IEP de Paris.

2- Mais pour Sciences Po Paris, votre moyenne du lycée n’est pas l’unique critère

Cependant, Sciences Po n’est pas réservé qu’aux lycéens sortant de lycées réputés ou avec un excellent parcours au lycée. En effet, les admis en premier cycle en 2018 viennent de 93 pays différents : le continent européen en tête avec 16%des admis, suivi par l’Asie (9,3%) et l’Amérique (6%). Les admis français représentent 64 % du total, issus de 1585 lycées différents, et en majorité hors de la région parisienne (61 % des admis français viennent de régions métropolitaines hors de l’Ile de France ou d’outre-mer. Cela veut dire qu’avec ces différentes procédures et ces multiples partenariats avec des lycées surtout le territoire Sciences Po préfère les têtes bien faites aux têtes bien pleines et cela signifie qu’il y a une grande diversité de personnes admises. Par conséquent, il n’y a ni besoin d’être dans un moule ni besoin d’être seulement excellent au niveau scolaire pour réussir à rentrer à Sciences Po Paris. Ceux qui passent les épreuves écrites et qui ont bien révisé ont leurs chances.

D’ailleurs, Sciences Po poursuit ses efforts pour la mixité sociale.Avec la suppression des épreuves écrites, 30% de boursiers pourront intégrer l’IEP de Paris contre 26% aujourd’hui et Sciences Po va multiplier ses partenariats avec plus de lycée et s’intégrer dans la liste des vœux proposés sur Parcoursup. L’objectif est bel et bien désormais d’avancer vers plus de mixité sociale. En outre, l’existence du programme CEP (Conventions d’éducation Prioritaire) en est un exemple puisqu’on a estimé en 2015 que plus 1450 étudiants ont réussi à intégrer l’IEP de la rue Saint Guillaume grâce à cela.

3- A retenir à propos de la moyenne

En résumé, il convient de rappeler à ceux qui passent les épreuves qu’il s’agit d’un examen. Ce qui signifie qu’à la différence d’un concours uniquement sur dossier, un examen ne signifie pas un nombre de places limitées mais un niveau à atteindre. Autrement dit, tout candidat ayant le niveau très exigeant dans les domaines demandés par l’IEP de Paris a toutes ses chances, quels que soient ses voisins d’examen. Sciences Po cherche aussi des personnalités. En outre, ce qui importe surtout est le fait d’être capable d’avoir de très bonnes notes dans les matières clés pour Sciences Po : le français (et les épreuves de français au Bac), les langues, la philosophie, SES(si on est en filière ES) et surtout l’histoire entre autres. 

Une bonne moyenne au lycée n’est même pas la moitié du chemin vers la réussite du concours alors que les épreuves écrites sont la moitié du chemin vers l’oral selon Sciences Po. Ce n’est pas pour autant qu’il faut négliger se négliger au lycée. Au contraire,un parcours sans faute au lycée est toujours bienvenu dans pour toutes les procédures

Par ailleurs, il faut rappeler que Sciences Po ne discrimine pas les candidats sur la base de leurs origines sociales puisqu’il est estimé qu’un étudiant sur trois ne paie aucun frais de scolarité et 37% d’entre eux reçoivent une aide financière.

smartprepa
Créez votre compte gratuit dès aujourd’hui sur Smart Prépa !

Voir d'autres articles