Master culture Sciences Po

1- Pour quels profils ?

Le Master Culture Sciences Po s’adresse aux étudiants qui se destinent à l’administration d’institutions culturelles, au management de projets culturels ou à la gestion des politiques culturelles au sein d’organisations publiques, privées ou associatives, à échelle nationale, européenne ou internationale. Tournée vers la professionnalisation des étudiants engagés dans ce cursus, la spécialité Culture l’approche historique et comparative des enseignements de tronc commun par une vision concrète et pluridisciplinaire des pratiques et des politiques à l’œuvre dans les différents domaines culturels. Elle conjugue une approche théorique et pratique permettant à chacun de se doter d’une solide formation générale tout en construisant un parcours spécialisé et personnel.

2- Quels sont les cours / formations du Master culture Sciences Po ?

Ce master offre ainsi aux étudiants :

·        Une formation de haut niveau fondée sur une approche généraliste du champ culturel à partir des disciplines fondamentales que sont l’économie, le droit, la finance et la gestion des politiques publiques ; et des cours spécialisés portant sur les caractéristiques et les outils techniques propres à chaque secteur culturel.

·        Une appréhension pratique du domaine culturel par des expériences de terrain et des méthodes pédagogiques innovantes qui interrogent les politiques actuelles et permettent de repenser les modèles de gouvernance comme de gestion culturelle à l’heure des défis politiques, sociaux et technologiques suscités par la mondialisation, la démocratisation, l’hyper-connexion et la digitalisation.

Ensuite, il y a deux parcours sont proposés aux étudiants :

·        Un parcours en français (intitulé Culture, décrit ci-dessous) en lien avec les spécificités nationales du secteur culturel

·        Un parcours en anglais (intitulé Cultural Policy & Management) ayant pour objectif de préparer les étudiants aux carrières internationales.

Dans ce master, les étudiants suivent obligatoirement des cours tels que l’Introduction aux politiques culturelles, l’Histoire et enjeux des industries culturelles, le Droit de la culture, l’Économie de la culture, les financements de la culture, et le Management des institutions culturelles. Et Durant les deux semestres les étudiants devront choisir des cours électifs parmi une large liste leur permettant de personnaliser leurs parcours en fonction de leurs objectifs professionnels. Un certain nombre d’électifs sont spécialisés dans le domaine culturel, permettant à chacun d’approfondir sa connaissance d’un secteur en particulier ou d’embrasser un type de carrière. Par exemple, ils ont des cours d’économie de la culture qui reviennent sur  des notions d’économie indispensables pour comprendre la notion de marché, fonction de consommation, d’élasticité prix par exemple et qui expose aux étudiants les déterminants, les outils, les évaluations des politiques culturelles telles qu’elles ont pu se déployer en France, mais avec un regard sur les expériences menées dans d’autres pays. Il s’agit d’analyser la place et les enjeux de la dimension économique de ces politiques, que celles-ci soient menées à un niveau local (Villes, départements et régions) ou central. Les élèves qui le souhaitent peuvent également choisir leurs enseignements électifs dans les autres domaines des Masters Politiques Publiques et Affaires Européennes. Enfin, dans le cadre de leur formation, les étudiants participeront à un atelier professionnalisant, commun à tous les élèves de la spécialité, formant au management de projet culturel : le « Prix Sciences Po du Patrimoine Européen » qui est un concours où Les porteurs de projets culturels européens sont des acteurs fondamentaux de la coopération dans l’Union. Le but est de faire en sorte que chaque projet, la culture en coopération joue un rôle essentiel pour redynamiser le projet de faire commun et permettre aux sociétés européennes de se projeter dans un monde en transformation. C’est l’invitation lancée aux participants du Prix Sciences Po du Patrimoine Européen. En provoquant la conception de projets inspirés et inédits, le Prix veut récompenser des porteurs de projets proposant, à partir de la question du patrimoine, des voies et des formes d’actions culturelles nouvelles pouvant constituer le socle d’une construction politique et sociale européenne plus forte comme nourrir le futur cadre d’action publique de l’Union Européenne.

3- Quels sont les débouchés ?

Au terme de la formation, la spécialité Culture permet d’exercer des responsabilités au sein du secteur culturel et d’assurer des fonctions de management dans le secteur public (collectivités territoriales, institutions publiques), privé (entreprises, institutions ou fondations privées œuvrant dans le domaine de la culture, cabinets de conseil) ou associatif, et ce à échelle nationale et/ou internationale. Et l’objectif global de ce master est de former des responsables capables de définir et mettre en œuvre des actions publiques permettant aux collectivités publiques de répondre de façon pertinente à ces nouveaux enjeux dans le domaine de la culture.

Aujourd’hui, les diplômés de ce master sont pour la plupart conseillers scientifiques, chargés de mission auprès de musées, coordinateurs de projet, conservateurs de collections dans des musées (comme le Louvre d’Abou Dabi, le Louvre, etc.), commissaires d’expositions (comme au Musée Fabre, Musée Eugène Delacroix, Musée du Louvre, etc…) et enseignants (histoire de l’art).

Voir : https://www.sciencespo.fr/public/fr/content/cultural-policy-and-management.html

smartprepa
Préparez les concours Sciences Po grâce à Smart Prépa

Voir d'autres articles