Le Parcours Civique Sciences Po

Le parcours civique est une initiative dont l’ambition est mettre la responsabilité sociale au cœur de Sciences Po Paris. Cette initiative consiste à confronter les étudiants à la réalité la plus concrète, former des citoyens animés par des valeurs de solidarité, d’éthique et de justice, capables de s’investir pour autrui.

1- Objectifs du Parcours Civique Sciences Po

De prime abord, Le parcours civique propose aux étudiants du Collège universitaire d’appréhender la citoyenneté et la responsabilité sociale par des expériences d’engagement sur le terrain grâce à l’élaboration d’un projet personnel au service des autres. Il se déroule en dehors des campus de Sciences Po Paris. Le but est d’amener les étudiants à découvrir une diversité de terrains, de structures, d’acteurs et de publics dans les domaines de l’éducation, de l’emploi, de l’environnement, de la justice, de la santé, de la paix, etc. Il s’agit en quelque sorte d’une mission de service qui répond également à un objectif pédagogique précis : former les étudiants par l’action. À travers la réalisation de leur projet personnel, ils acquièrent de l’autonomie, un sens de l’action publique, une ouverture d’esprit et une capacité à travailler collectivement. Ils dessinent également les premières pistes d’une orientation professionnelle grâce à la découverte de métiers et des structures. Les diverses missions sont menées à l’échelle locale en France ou à l’international et toutes les missions d’intérêt général sont conduites hors les murs de l’IEP et donc au contact direct des publics visés. Elles s’inscrivent dans un large choix de thématiques relevant de l’éducation, de l’emploi, de l’environnement, de la justice, de la santé, de la paix, entre autres. Apprendre à penser et à agir en responsabilité, se confronter à la réalité du terrain, voilà comment les étudiants acquièrent de l’autonomie, un sens de l’action publique et une capacité à travailler collectivement. Ce projet personnel leur permet également de dessiner les premières pistes d’une orientation professionnelle grâce à la découverte d’une variété de métiers possibles.

Les objectifs du parcours civique sont :

  •         Comprendre les enjeux de citoyenneté dans leurs différentes dimensions, au travers d’une démarche pluridisciplinaire, comparatiste, ancrée dans la réalité du terrain, dans le but d’apprendre à penser de manière critique et, pour autant, d’agir en responsabilité.
  •         Développer trois types de compétences essentielles.

Les savoirs pluridisciplinaires comme l’agilité intellectuelle au contact de différents modes de pensée, d’actions, d’espaces ; vérifier et s’approprier des informations en les mettant en perspective, dans la théorie et la pratique.

  •    Les savoir-faire méthodologiques : concevoir, mettre en œuvre un projet sur un temps long et évaluer ses répercussions ; pratiquer la réflexivité et l’auto-évaluation dans le travail mené.
  • Les savoir-être individuels et civiques : aiguiser son sens de l’observation ; apprendre le partage des idées et l’écoute de l’autre ; faire preuve de ténacité pour apporter la réponse appropriée à une situation, parfois complexe ; renforcer ses capacités d’adaptation dans des contextes variés (intellectuels, professionnels, sociaux, multiculturels, géographiques) et apprendre à se positionner dans une structure donnée ;contribuer à la solution collective d’un problème en s’appuyant sur les expériences et les réflexions de chacun et chacune.
  •       Dessiner un projet d’orientation professionnelle grâce à la découverte d’une diversité de métiers, de missions, de structures.

2- Plan

Le parcours civique est obligatoire pour tous les étudiants et se déploie sur trois ans. Ce temps long est nécessaire à la construction d’un projet personnel qui s’inscrit dans une logique de progression et d’approfondissement. Pour ce faire, les étudiants bénéficient d’un accompagnement pédagogique renforcé par des enseignants-référents.

Au cours de la première année, les étudiants rédigent deux écrits réflexifs individuels et une lettre d’engagement mettant en exergue le point de départ de la mise en œuvre du parcours civique. Dans ses écrits, ils s’appuient sur leurs lectures personnelles, les enseignements reçus et le recueil de textes portant sur les questions de citoyenneté remis à tous. En troisième année, ils restituent et valorisent cette expérience à travers la rédaction d’un rapport, qui rend compte de leur apprentissage enrichi des enseignements théoriques. Ce document est une composante essentielle de l’épreuve finale du Bachelor, nommée « Grand écrit ».

En outre, le parcours civique comporte deux expériences de terrain : le stage civique en première année qui se déroule en immersion dans une même structure pendant quatre semaines à temps plein entre les mois de mai et août. La mission consiste en une initiative personnelle qui comporte une dimension concrète de contact et de service auprès d’un public dédié : accueil, aide sociale, animation, accompagnement, etc. Et le projet libre de deuxième année qui s’exécute sur la forme d’un projet en groupe ou d’une initiative personnelle. Ce projet est mené dans une même structure tout au long de l’année en dehors des cours. Il implique la mise en œuvre d’actions civiques hors de l’IEP qui doivent avoir un impact dans la vie réelle.Un second projet libre est possible en troisième année à l’international.

Lors de la journée de lancement officiel du parcours civique, le sens et les enjeux de l’engagement au service de ses concitoyens sont évoqués par les acteurs du champ social qui accueilleront les premiers étudiants.

smartprepa
Préparez les concours Sciences Po grâce à Smart Prépa

Voir d'autres articles