Le nouveau concours de Sciences Po Bordeaux en 2020

Sciences Po Paris a récemment annoncé que le concours d’entrée en première année pour les lycéens dans le système éducatif français changera. En effet, si certaines étapes de ce concours comme l’entretien d’admission (l’oral) ou le dossier et la lettre de motivation, ce changement consistera à la suppression des épreuves écrites dès 2021. À Bordeaux, ce sera dès 2020 : l’IEP de l’Allée Ausone à Pessac prévoit de changer le modèle actuel de son concours d’entrée en première année et cela dès 2020.

1- Le concours actuel

Il s’agit d’un examen qui est conçu pour être passé sans autre formation que celle acquise au lycée, toutes séries confondues et  selon l’administration de Sciences Po Bordeaux, il est plus ou moins nécessaire de suivre une préparation ad hoc pour réussir. Les épreuves sont :

·        Une composition sur un thème d’actualité, à partir d’un dossier, comprenant un ou plusieurs documents, permettant de déceler les qualités de compréhension, de réflexion et de rédaction argumentée du candidat. Durée : 3h | Coefficient : 2

·        Une épreuve de langue vivante portant, au choix du candidat, sur une des langues suivantes : anglais, allemand, chinois,espagnol, italien, portugais, russe.

·        Une épreuve d’histoire . Durée : 2h | Coefficient : 2

Ce modèle exige des réponses bien formulées et justifiées. La traduction pour certaines langues consiste à restitution en français d’un passage du texte. Pour l’essai en anglais, il consiste de le rédiger à partir d’une réflexion personnelle exposée de façon structurée, argumentée et illustrée par des exemples. Cette épreuve permet d’apprécier la qualité de l’argumentation et de la langue (maîtrise de la syntaxe de base).

2- Le nouveau concours de Sciences Po Bordeaux en 2020

Le concours d’entrée en première année à l’IEP de Bordeaux sera réformé à partir de 2020. Cette réforme a été présentée en conseil d’administration le 21 juin pour assurer la coordination de l’arrivée de l’IEP de Bordeaux sur la plateforme Parcoursup à la rentrée 2019. Selon le directeur de cet IEP, Yves Déloye, les nouvelles modalités d’épreuves à l’entrée de l’IEP de Bordeaux seront sans doute identiques à celles de l’IEP deParis.

Le nouveau concours d’entrée de Sciences Po Bordeaux en 2020 s’organisera à partir de trois étapes de sélection :

·        La première sélection sera « algorithmique ». Elle se fera par l’intermédiaire de Parcoursup, prendra en compte les moyennes des notes de français, philosophie, histoire-géographie, langues, spécialités, de première et terminale, ainsi que les résultats de l’écrit et de l’oral du bac de français et du TPE (travaux personnels encadrés). Les étudiants doivent s’attendre à une standardisation des notes, prévue par l’IEP de Bordeaux pour éviter tout risque de favoriser certains lycées plus prestigieux ou de discrimination d’élèves « sous-notés » dans d’autres. De ce fait, les notes seront analysées en fonction du niveau et des caractéristiques de chaque lycée. En plus, Les 800 premiers du classement algorithmique seront admissibles aux épreuves d’entrée.

·        La seconde étape de sélection sera  qualitative. L’IEP commencera à analyser ces 800 dossiers d’étudiants admissibles. Ce sera sous forme d’examen de« fiche avenir » (projet étudiant), commentaires de bulletins, lettre de motivation, CV, meilleure copie de rédaction au choix (français,philosophie, histoire-géographie, SES). Ainsi, l’IEP saura prendre en compte la motivation et le parcours extra-académique et pourra vérifier le niveau d’expression écrite. Ces 800 candidats seront amenés à passer un oral de 20 minutes devant un jury afin d’identifier leurs motivations,leur intérêt pour les disciplines de l’IEP, leur capacité d’argumentation, leur personnalité et les prémices d’un projet professionnel.

A savoir, l’IEP de Bordeaux a déjà prévu que les visioconférences seront possibles pour l’oral des étudiants des territoires d’outre-mer ou à l’étranger.

·        Enfin, l’ensemble de ces candidats admissibles seront classés selon une moyenne de trois notes : sélection algorithmique (40 %),lecture qualitative du dossier (20 %) et oral (40 %). Les 275 premiers seront admis.

L’administration de l’IEP de Bordeaux prévoit pour cette procédure des  évaluateurs pour analyser et sélectionner les dossiers, une commission humaine, des proviseurs, des proviseurs adjoints et des professeurs, puis un représentant de l’IEP et un extérieur.

3- Pourquoi en vaut-il toujours la peine de passer ce concours ?

Tout d’abord, le nouveau concours de Sciences Po Bordeaux en 2020 tiendra surtout compte des parcours de vie et des motivations des candidats. La suppression des épreuves écrites est d’ailleurs une opportunité et une occasion pour attirer davantage d’étudiants avec de divers profils et venant d’horizons aussi divers les uns que les autres. En effet, les candidats n’auront qu’à retenir que s’ils ont eu un bon parcours pendant les années passées au lycée, s’ils se sont intéressés à Sciences Po et aux IEP en général dès la fin du collège ou encore dès leur entrée au lycée, l’oral et les notes du bac et du contrôle continu permettront de vérifier leurs compétences réflexives. En plus, selon l’administration de l’IEP de Bordeaux, il est possible qu’un petit exercice écrit d’argumentation ou de synthèse pendant l’oral soit proposé aux candidats admissibles.

Par ailleurs, la volonté de l’école est avant tout de tenir compte davantage des parcours de vie, des engagements et des motivations des candidats.

Ce nouveau concours permettra, au même titre que Sciences Po Paris, d’élargir son dispositif d’égalité des chances et défendre une plus grande mixité sociale. L’IEP de Bordeaux compte sur la gratuité des épreuves d’entrée pour les boursiers pour favoriser un taux d’entrée significatif de ces derniers. En d’autres termes, mettre en place un concours« neutre » socialement pour les boursiers. En outre, l’IEP de Bordeaux prévoit de « faire venir le concours aux candidats ». En conséquence, il s’agira notamment de faire passer les oraux dans des centres délocalisés en région Nouvelle-Aquitaine et de former des évaluateurs qui seront conscients biais d’origines sociales, territoriales ou de genre qui devront être pris en compte. C’est essentiel notamment pour l’équité des oraux.

smartprepa
Préparez les concours Sciences Po grâce à Smart Prépa


Voir d'autres articles